Non classé

Perverse narcissique

Elle est morte.
Son cœur a cessé de battre.

Et pourtant…
Son visage révèle des sourires.
Elle est parfaite.
Dans l’illusion, on l’aime.
Prisonnière d’elle, on souffre.
Elle a besoin de toi pour sembler vivre.

Et on oublie…
Qu’elle est morte.
Noyée par le reflet de sa propre souffrance.

Non classé

Cette ville absurde

Dans ma ville, on ne connait ni le malheur, ni la tristesse. Le racisme ? Il n’a jamais existé. La dernière fois que j’ai vu un mendiant ? Il philosophait tranquillement dans un café avec un politicien. Le harcèlement de rue ? Ce n’est qu’un lointain souvenir. Et le crime ? On en a jamais parlé ici.

Tu ne me crois pas ? Peut-être que tu as raison.

Séries

The Haunting of Hill House, encore une histoire de maison hantée?

The Haunting of Hill House est une série réalisée par Mike Flanagan et adaptée du roman de Shirley Jackson. Elle est sortie en octobre 2018 et est diffusée par Netflix.
Je dois avouer que j’avais peur que cela soit une histoire d’horreur de maison hantée comme on a pu en voir beaucoup auparavant, mais cela ne fut pas le cas.

Résumé :
La série est faite de flash-backs jonglant habilement entre le passé et le présent offrant ainsi une dimension psychologique aux personnages. En 1992, le couple Cairn, avec ses cinq enfants, décide de s’installer dans une vielle demeure à l’esprit gothique pour la rénover. Cependant, des phénomènes étranges et paranormaux vont survenir et être de plus en plus présents, jusqu’à une fameuse nuit où un horrible événement va les faire fuir. En parallèle, 26 ans plus tard, nous découvrons une famille traumatisée essayant de vivre avec les fantômes de leur passé qui les poursuivent depuis l’habitation de Hill House.

Mon avis :
Au final, une série faite d’épisodes émouvants, d’une atmosphère frissonnante et ayant des acteurs excellents. Elle est prenante ; le suspens est au rendez-vous grâce aux flash-backs. Je conseille cette intrigue à tous les amateurs d’horreur, car elle possède un scénario avec une réelle profondeur explorant de nombreux thèmes dont la psychologie ou les secrets de famille. Cette série a plus de dimensions que la simple histoire horrifique de la maison hantée.

Et vous, avez-vous vu cette série? L’avez-vous apprécié? Laissez un petit commentaire ou une réflexion, je serais ravie de papoter avec vous 🙂

Manon

The Haunthing of Hill Housee image.jpg
The Haunting of Hill House réalisée par Mike Flanagan
Séries

« The Good Place », y avez-vous droit?

C’est la petite série détente par excellence que je conseille à toute personne qui n’a pas envie de se prendre la tête.

Résumé
Il y a une vie après la mort : les humains, durant leurs vivants, ont accumulé  des points et, selon leurs résultats, atterriront soit au bon, soit au mauvais endroit. Dans cette série, nous suivons Eleanor et elle arrive au bon endroit, lieu où se retrouvent les personnes aux âmes pures. Cependant, très vite, elle se rend compte qu’elle est un imposteur. En effet, on la prend pour quelqu’un d’autre car Eleanor a mené une vie égoïste.
Aidée de Chidi, un professeur d’éthique, elle va chercher à ne pas se faire démasquer et à apprendre comment être une bonne personne pour mériter sa place au bon endroit.

Critique
J’ai découvert cette série en décembre 2018 et ce fut une belle surprise de fin d’année. Je dois avouer qu’au début j’étais dubitative: « The Good Place » a tout l’air d’une série possédant un scénario qui a des risques d’être répétitif… Mais ce ne fut pas le cas !
J’ai été réellement surprise en bien par cette série. Il y a énormément de rebondissements et les personnages sont attachants. (J’ai un certain faible pour Eleanor et Chidi.)
C’est une série farfelue et déjantée: tout peut y arriver, même l’événement le plus improbable. Cependant, il est important de noter que le scénario garde tout de même un sens et une logique.
En résumé, cette série atteint tout à fait ses objectifs qui sont de nous faire rire et de passer un bon moment. J’attends chaque nouvel épisode avec impatience.

Et vous, avez-vous vu et apprécié cette série ? Laissez un petit commentaire pour que l’on puisse discuter ♡

440px-The_Good_Place_careta.png

« The Good Place », série créée par Michael Schur

Livres

« Au fond de l’eau », un bon thriller?

Je viens de finir ce thriller. Ces temps-ci, je n’arrête pas d’en lire et je dois avouer que celui-ci m’a beaucoup plu. Il a su me vider l’esprit.

Résumé :
Depuis de nombreuses années, beaucoup de femmes périssent dans le bassin aux noyés qui se situe dans la rivière qui longe Beckford.

Alors qu’elle n’a pas voulu répondre à l’appel de sa sœur une semaine avant, Julia apprend le suicide de celle-ci dans le bassin. Elle doit alors revenir sur les lieux de son enfance.
D’ailleurs qu’est-ce qui la terrifie le plus ? Être confronter au soi-disant suicide de sa sœur ? S’occuper de sa nièce Lena qu’elle n’a jamais rencontré? Ou affronter de nombreux secrets qu’elle aurait préféré laisser derrière elle ?
Peu à peu les questions se soulèvent, et où qu’on aille, nous nous retrouvons face à ces eaux mystérieuses où les tragédies n’ont cessé de se succéder.

Critique :
Je dois avouer que c’est la lecture de « La Fille du train » (du même auteur) que j’avais beaucoup aimé qui a réveillé ma curiosité pour « Au fond de l’eau ». Ce dernier a été une bonne surprise et tout ce que j’attendais d’un bon thriller. L’intrigue est réfléchie et la structure change d’un banal roman policier ou d’une ordinaire enquête. Le livre est composé de chapitres courts et cela aide à rythmer le roman.
Il y a beaucoup de rebondissements. J’apprécie particulièrement les romans qui possèdent des mystères autour des secrets de famille.
Cependant il y a pas mal de personnages et de points de vue ; personnellement cela ne m’a pas dérangé, mais ça peut poser problème pour quelques personnes.
Les personnages féminins sont très bien décris. En effet, ils possèdent une vraie psychologie qui nous font oublier que c’est des personnages de papier.

En bref, je conseille ce roman à tous les amateurs de thriller ; il est difficile d’en décrocher.

au-fond-de-l-eau.jpg
« Au fond de l’eau » de Paula Hawkins Editeur: POCKET